Digestion-TransitMa nutrition

Tout savoir sur le lien entre énergie et plaisirs gustatifs

Saviez-vous que pour digérer des aliments cuits et solides, votre corps utilise près de 50 % de l’énergie totale utile au métabolisme de base ?

Le processus digestif est long. Il commence dès la mise en bouche des aliments et se termine par la sortie des résidus sous forme de selles. La transformation des aliments pour les rendre assimilables nécessite de très nombreuses réactions et sécrétions. Cet ensemble de processus augmenté des mouvements pour mobiliser le bol alimentaire constitue un coût énergétique global énorme pour l’organisme. Toute l’énergie mobilisée ne peut dès lors être consacrée à d’autres fins telles que les processus de guérison par exemple.

Il est très facile d’alléger le coût énergétique de la digestion, il suffit d’offrir au corps des aliments non transformés et les plus naturels possible, en résumé des végétaux crus. Non seulement ils contiennent de nombreux nutriments (vitamines, minéraux, enzymes…) entièrement biodisponibles, mais qui apportent de surcroît une quantité importante de fibres. Comme on le sait, les fibres facilitent le transit, permettent de lutter contre le mauvais cholestérol et diminuent les risques de cancers intestinaux.

Les personnes peu habituées à ce type de régime ou celles qui ont les intestins plus fragiles auront parfois du mal à tolérer une alimentation majoritairement crue en raison de l’important apport de fibres qui peut s’avérer irritant dans un premier temps.

Vous pouvez éviter ce souci et encore réduire le coût énergétique des processus digestifs en transformant ces végétaux en liquides tels que les smoothies ou les jus qui présentent donc un double intérêt : réduire le coût énergétique digestif et éviter les problèmes intestinaux des aliments crus.

Les smoothies et les jus peuvent être élaborés à partir de fruits, de légumes ou des deux combinés. Ils permettent une absorption importante de nutriments et rendent à l’organisme l’énergie qui lui manque. Si malgré tout, vous vous sentez très fatigués en cette fin d’hiver ou s’il s’avère que vous êtes carencés en vitamines ou en minéraux, vous pouvez également relancer votre énergie ou combler vos carences avec des complexes vitaminés à base de vitamines naturelles telles que le Vas-Uplex par exemple.

Article précédent

L’incontinence urinaire: quoi faire?

Article suivant

Quel impact a l'alimentation sur nos cartilages ?

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire