La sève de bouleau : votre allié detox

La sève de bouleau : votre allié detox
5 (100%) 2 votes

Tous les ans, dès que la végétation sort de son sommeil hivernal poussée la douceur d’un soleil printanier, nous sentons instinctivement qu’il est l’heure de faire le grand ménage. Ici, nous parlons de nettoyage intérieur couramment appelé « détox ». Voyons dans cet article comment la sève de boulot, excellent élixir de jouvence, peut nous aider à éliminer les toxines accumulées pendant l’hiver. Zoom sur ce nectar aux multiples vertus …

Présentation botanique et historique du Bouleau

Le bouleau est de la famille des bétulacées tout comme les aulnes, les noisetiers et les charmes, poussant les zones froides et tempérées. Arbre rustique d’une grande adaptabilité, son écorce et son bois sont blancs. Le Betula Alba est généralement la variété de bouleau dont est extrait la sève.

Le bouleau est présent dans de nombreuses cultures. Il est notamment considéré comme « arbre de la sagesse », l’axis mundi chez les chamanes sibériens. Le nom latin du bouleau vient de « Betul », nom que les Celtes avaient donné à cet arbre en honneur du dieu Thunar et représentant le retour du printemps.

Son introduction dans la pharmacopée traditionnelle européenne occidentale remonte au 12ème siècle comme évoqué dans un texte de Ste Hildegarde pour soulager les ulcères.

La sève, ce nectar aux multiples propriétés thérapeutiques

Véritable « Élixir du printemps », la sève de bouleau pure est un puissant dépuratif et diurétique. Ce breuvage aux vertus drainantes active l’élimination des toxines accumulées dans l’organisme durant la stase hivernale. Ainsi, acide urique, cholestérol, urée sont d’autant de déchets éliminés lors d’une cure de printemps de sève de Bouleau . Par ailleurs, notons également ces propriétés vermifuge et anti-lithiasique (contre les calculs rénaux et biliaires).

Par effet domino, son action se révèle tout aussi efficace pour soulager les problèmes de peaux, qui sont généralement dus à un engorgement des émonctoires évacuant les cristaux. Pour rappel, les émonctoires sont des organes épurateurs comme le foie, les reins, la peau, les poumons et l’utérus chez les femmes.

Les humeurs (lymphe et sang) sont épurés, l’équilibre homéostasique est alors retrouvé.

En naturopathie, le grand intérêt de la sève de bouleau est sa double fonction : celle de purification et celle de reminéralisation. Ainsi, ce breuvage naturel limite les risques de fatigue engendrée par les efforts de l’organisme à éliminer les déchets et causée  la déperdition minérale dues à l’activation de la diurèse.

La composition de la sève de bouleau

L’eau est sans surprise sa principale composante. On notera que la présence de minéraux et oligo-éléments dépendra de la nature du sol. Néanmoins, on retrouve généralement :

  • du manganèse, l’oligo-élément de référence de la diathèse allergique et arthritique.
  • Du magnésium et du  lithium qui agissent comme régulateur de l’humeur.
  • Du calcium et du phosphore qui renforcent le squelette et les dents.
  • Du potassium comme régulateur du rythme cardiaque
  • Du silicium comme protecteur des articulations.
  • Des acides-aminés
  • Des mucilages

Réussir sa cure detox grâce à la sève de bouleau

Pour un effet optimal, la prise de sève de bouleau doit se faire sous forme de cure de 21 jours à raison de 250ml pure par jour. Celle-ci peut être diluée au besoin avec un peu d’eau si son goût caractéristique vous incommode. Certains puristes recommandent de réaliser cette cure 3 fois avec une fenêtre d’ 1 semaine sans prise entre chaque dans des cas de terrains arthritiques.

Attention ! Ne pas confondre sève de bouleau et jus de bouleau ! Ce dernier étant une extraction des feuilles sèches, les propriétés ne sont pas les mêmes.

La sève de bouleau et détox

Comment s’en procurer ?

Vous pouvez en trouver en vente dans les boutiques bio au rayon frais.

Idéalement, dans une démarche écoresponsable, tâchez au mieux de privilégier les circuits courts en vous adressant aux petits producteurs locaux qui travaillent artisanalement tout en ayant un certain respect de l’arbre. Ce dernier détail est à mon sens important d’un point de vue éthique car vouloir prendre soin de soi au naturel, c’est aussi prendre conscience de son environnement afin de le protéger. L’arbre nous offre son sève, il mérite le respect !

Par ailleurs, il est tout à fait possible de prélever soi-même « l’eau de bouleau » chez soi ou en forêt, juste avant l’ouverture des bourgeons lors d’une lune montante. La technique accessible à tous consiste à percer un petit trou dans l’écorce  et d’y insérer un petit conduit . Une fois la récolte effectuée, il suffit de reboucher le trou avec un petit bout de branche directement prélevé sur l’arbre et dont le diamètre est à peine plus grand que celui du trou.

La sève de Bouleau est une eau vivante, elle ne se conserve que peu de temps au risque de fermenter.

Pour conclure, combinée à une hygiène de vie adaptée, la sève de bouleau s’avère être une parfaite alliée pour votre détox de printemps tout en vous régénérant. Pour aller plus loin, j’ajouterai que cette sève, cette « eau de vie » qui remonte des entrailles de la Terre, nous invite à mettre notre corps en harmonie avec la nature et ses cycles.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.