La sophrologie dans la préparation mentale du sportif

La sophrologie entre peu à peu dans les stades. Nombreux sont les sportifs de haut niveau à recourir à cette technique pour se préparer mentalement aux compétitions. Nul besoin d’être en équipe nationale pour profiter de ses bienfaits ! Chacun à son niveau peut y trouver son compte. Zoom sur  les applications de la sophrologie dans le domaine sportif.

Fondée par Alfonso Caycedo dans les années 60, la sophrologie est une méthode naturelle inspirée par les différents courant philosophiques orientaux et occidentaux pour travailler sur la capacité mentale de chacun. Visualisation, exercices respiratoires, relaxation dynamiques sont d’autant d’outils utilisés lors des séances de coaching psycho-émotionnel. 

Les différents champs d’action de la sophrologie dans le domaine sportif

  • gestion du stress, apprendre à reconnaître le bon stress
  • visualisation des gestes techniques et/ou d’un parcours
  • préparation mentale, définition des objectifs
  • gestion de la douleur
  • conscience corporelle
  • estime de soi, motivation, cohésion du groupe
  • récupération
  • apprendre à s’endormir n’importe où

La sophrologie pour un mental d’acier

Arrivé à un certain niveau, ce qui fera la différence entre deux excellents athlètes sera la force mentale. La sophrologie est toute indiquée pour la préparation en amont d’une compétition. Elle entraîne le sportif à visualiser le parcours, à sentir ses appuis, prendre conscience de son corps dans l’espace, à gérer sa force physique, son endurance, sa concentration . 

Par ailleurs, des exercices pratiques de respiration et concentration couplés à la notion de pleine conscience (être dans l’ici et maintenant) sont abordés en séances afin d’être appliqués en situation réelle. Ainsi, grâce à la sophrologie vous pouvez améliorer la précision et la finesse d’un geste sans être parasité par des pensées ou par ce qui se déroule autour de vous. 

La sophrologie pour gérer le stress physique

Lors d’une saison sportive, les nombreuses compétitions et  les entraînements intensifs génèrent un stress physique et psychologique . Le corps est poussé au paroxysme de ses limites, flirtant avec la blessure. 

La sophrologie permet d’apprendre à vous relaxer, à respirer, à oxygéner correctement votre organisme et à reconnaître le bon du mauvais stress. 

Reconnaître le bon stress grâce à la sophrologie

Il existe 2 types de stress : le bon, l’  « eustress » et le mauvais, le « distress » pour reprendre les termes de Hans Selye, chercheur sur le syndrome général d’adaptation. 

L’ eustress est cette tension interne qui fait que vous êtes aux aguets, ultra concentré et en hyper vigilance. L’eustress est un stress dit positif car il vous stimule et vous pousse à être performant et à donner le meilleur de vous-même. 

En revanche, le distress est ce stress qui vous sabote, qui vous fatigue, qui vous fait perdre vos moyens. Ce stress négatif est tellement néfaste qu’il empêche la guérison ou du moins, il ralentit le processus de guérison et de récupération.

Grâce à la sophrologie, vous apprenez à décoder vos signaux corporels et mentaux. Ce travail d’introspection et de connaissance de soi est primordial pour gérer au mieux vos émotions. Vos performances n’en seront que meilleures. 

La place de la sophrologie dans le processus de récupération

Après une compétition, la sophrologie peut vous accompagner à gérer les douleurs, les blessures, les éventuelles défaites. 

Comme évoqué plus haut, le distress ralentit la capacité d’auto-guérison du corps. En invitant le sportif à relâcher ses tensions musculaires et émotionnelles via des visualisations, le ou la sophrologue agit directement sur son niveau de stress qui va indéniablement chuter. Moins de stress, c’est une prompte récupération assurée. 

Comment se déroule une séance de sophrologie ?

Les séances sont soit individuelles, soit en groupe.  Chacune répondent à un besoin spécifique et se veut progressive, tant dans le temps qu’au cours d’une même séance. 

Le ou la sophrologue guide les participants vers une transe légère, à la limite de l’endormissement. C’est durant cet état de conscience modifié que le praticien va « encoder » l’inconscient des sportifs en les invitant à visualiser des scènes de bien-être, des parcours, des terrains de jeu, des gestes techniques, etc… Ils sont également amenés à porter leur attention sur des zones corporelles tendues, sur-sollicitées ou blessées afin de les soulager. De plus, la séance est aussi ponctuée d’exercices de respiration permettant d’amener toujours plus de détente et de relaxation

Des astuces anti-stress sont partagées lors des séances pour être pratiquée en cas d’urgence. 

Quand vous décidez de vous préparer avec la sophrologie, sachez que les vertus dépassent du cadre sportif. En effet, les bienfaits de ce travail sur vous-même se font ressentir dans chacune des sphères de votre vie, personnelle et professionnelle.  

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.