Humeur

Le stress, c’est quoi au juste ?

Qui n’a jamais vécu une situation de stress et n’en a jamais subit ses conséquences ? Une majorité de la population a déjà expérimenté ce genre de tension et certains le vivent même au quotidien. Le stress est devenu un mode de vie auquel chacun d’entre nous tente de s’acclimater avec plus ou moins de pression.
En fonction de notre vécu, de notre culture, de notre histoire ainsi que de notre caractère mais aussi de notre vitalité, notre réponse au stress sera différente de celle de notre voisin qui le vivra plus ou moins bien. Très souvent notre expérience personnelle qu’elle soit actuelle ou celle de notre petite enfance et parfois même de notre vie intra-utérine, pourra définir notre résistance au stress.

 

Biologiquement, le stress c’est quoi ?

L’hypothalamus – glande dans notre cerveau – envoie une information via les neurotransmetteurs à l’hypophyse qui s’occupera de stimuler la glande concernée. C’est le dérèglement de l’hypothalamus qui est responsable des conséquences du stress. En effet, en situation de stress, la sécrétion de trois neurotransmetteurs baisse : La sérotonine, la dopamine et la noradrénaline. Celles-ci sont dès lors responsable de tout notre mal être.

Notre organisme va donc lutter pour tenter d’équilibrer son état et il va dès lors passer par trois étapes :

  1. La phase d’alarme qui va mettre en branle les défenses de l’organisme pour compenser les manques et viser l’homéostasie. C’est la mise en alerte du corps.
  2. La phase de résistance durant laquelle le corps va lutter corps et âme pour ne pas sombrer.
  3. La phase d’épuisement qui est synonyme du très connu « j’ai le corps qui lâche » et durant cette phase, la recherche d’équilibre est vaine et l’organisme n’arrive plus à trouver les ressources nécessaires à son bien être car il est totalement débordé.

Les conséquences du stress peuvent être vraiment très graves au fil du temps et nous pouvons remarquer des pathologies au niveau des différents organes comme le cœur, les poumons, les reins et même le système immunitaire.

Mais au quotidien, le stress fait des dégâts que nous ne lui attribuons pas systématiquement, comme par exemple :

  • Des troubles du comportement : agressivité et morosité, perte de confiance en soi, manque d’enthousiasme, colères, idées noires et tendance à la dépression, etc.
  • Des troubles dans différentes sphères : baisse de libido, perte ou gain d’appétit, démangeaisons, céphalées, douleurs diffuses dans le corps, diarrhées ou constipation, etc.
  • Egalement des troubles du sommeil comme les insomnies, les cauchemars, les nuits non réparatrices, les endormissements difficiles, etc.

Il est très important d’apprendre à écouter son corps pour prendre en compte les premiers signes de façon à réagir rapidement. Laisser la phase d’épuisement arriver est dangereux tant pour la santé mentale que physique. Un trop grand nombre de personne se gavent d’anxiolytiques ou d’antidépresseurs parce que, justement, ils n’ont pas écouté les premiers signes ils se sont laissé emporter par la spirale infernale du stress.

Dans le domaine des médecines naturelles, il existe de nombreuses méthodes pour pallier à ces réactions : allant de la prise de compléments alimentaires adaptés à des séances de yoga ou de relaxation. Pensez également à votre foie en lui imposant une petite détoxification car s’il en écoute la médecine traditionnelle chinoise, cet organe est le centre de nos colères et nos frustrations.

Prendre sa santé en main c’est faire un pas en avant pour éviter de plonger vers la médication chimique qui n’apportera que conséquences et désagréments supplémentaires.

Article précédent

Ces plantes miracles contre les troubles de l'humeur

Article suivant

Le magnésium, le réflexe anti-stress par excellence

L'auteur

Vanessa Colant

Vanessa Colant

Naturopathe, rédactrice et formatrice en santé naturelle, je travaille principalement sur l’harmonie, l’équilibre vital et la santé globale des femmes grâce à la nutrition, la phytothérapie, l'équilibre émotionnel et énergétique.
Investie à 100% dans mon métier, j'accompagne un maximum de personnes sur le chemin de la santé et du bien être.

1 Commentaire

  1. […] expression passée dans le langage courant est synonyme d’épuisement professionnel. Burnout et stress sont intimement liés et cet épuisement ne possède pas seulement une origine […]

Laisser un commentaire