Menu & recherche
Top 3 des compléments pour l’hiver

Top 3 des compléments pour l’hiver

Quand l’automne est là et que l’hiver menace de nous affaiblir encore de plus en plus, on aurait facilement tendance à foncer jusqu’à la première pharmacie pour acheter des vitamines et divers compléments alimentaires tous plus salvateurs et prometteurs les uns que les autres. Néanmoins, se complémenter n’est pas si anodin que cela. En effet, prendre des compléments alimentaires, c’est comme les antibiotiques, ce n’est pas automatique.  Dès lors, lorsque vous avez suivi les règles de bases pour une bonne complémentation, vous pourrez les utiliser en conscience.

Voici 3 compléments utiles pendant la période hivernale :

La vitamine C

L’acide ascorbique plus connue sous le nom de vitamine C est une substance indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. En effet, sans cette vitamine hydrosoluble, la vie ne pourrait pas exister. Dès lors, elle est évidemment vitale. Malheureusement, cette vitamine est très sensible à l’environnement et à la chaleur car elle est détruite à partir de 60 degrés. Aussi, tous les aliments qui en contiennent perdent leur potentiel vitaminique s’ils sont cuits. Cependant, comme l’homme ne fabrique pas la vitamine C, il est obligé de l’intégrer par le biais de l’alimentation crue (fruits ou légumes) ou par des compléments alimentaires adaptés pour éviter une carence.

Ses différentes actions au sein de l’organisme en font une vitamine complexe (action sur le système immunitaire, sur le stress, sur la détoxification de l’organisme, etc…) et indispensable.

La vitamine n’étant pas stockée dans l’organisme, un apport quotidien sera indispensable soit par une alimentation adaptée soit par les compléments alimentaires.

Afin de bénéficier des meilleurs retours thérapeutiques, la vitamine C de type liposomale sera la plus adaptée et la plus biodisponible.  On évitera par contre les cachets qui se composent principalement de sucres, néfastes pour l’organisme.

Le magnésium

Ce minéral est l’un des 4 plus présents dans l’organisme avec le calcium, le phosphore et le potassium. Dès lors, une carence pourrait ralentir le rythme métabolique qui nous permet de nous lever le matin.  Cependant, les insuffisances en magnésium sont nombreuses dans cette société qui vit dans un stress constant. Aussi, les fuites sont inévitables et une supplémentation devient souvent indispensable.

De plus, le magnésium agit en équilibre avec le calcium dans un ratio idéal de 2(mg) pour 1(Ca). Un déficit en magnésium entraînera alors un déséquilibre calcique parallèle.

Absorbé au niveau de l’intestin grêle, son assimilation sera favorisée par la vitamine D. Nous conseillons un apport quotidien général de 400 mg. En fonction des besoins personnels, ce taux peut en effet varier.

Les probiotiques

Ces bactéries que l’on prend par cure occasionnelle sur l’année (sauf en cas de désordres digestifs comme la diarrhée par exemple) sont pratiquement indispensables pour une bonne reconstitution de la flore intestinale. Absorbés au niveau du côlon, ces micro-organismes vivants ont l’objectif de stimuler la croissance des bactéries situées au niveau intestinal.

Ces dernières années, de nombreux ouvrages littéraires sur le sujet de l’intestin ont trouvés place dans nos bibliothèques pour exprimer l’importance d’un intestin le plus sain possible pour notre santé.  En prenant des probiotiques, on permet à son organisme de trouver un équilibre parfait pour une santé optimale. Les personnes qui prennent des cures de probiotiques (hors soucis de santé) voient une amélioration au niveau de la vitalité et de la santé générale.

Afin d’obtenir des résultats les plus efficaces possibles, il sera intéressant de cumuler sa prise de probiotiques par la consommation de prébiotiques. Ceux-ci sont des substances issues de l’alimentation qui permettent une fermentation naturelle idéale à ces bactéries. En effet, les probiotiques se nourrissent de prébiotiques et croissent alors sainement dans notre système digestif.  Notez par exemple l’ail, l’artichaut, le brocoli, l’oignon, les légumineuses, l’asperge, la carotte, la chicorée, le blé entier.

Si vous êtes dans l’obligation de prendre des antibiotiques, n’hésitez pas à consommer des probiotiques dans le même temps. En effet, les antibiotiques vont éradiquer toutes les bactéries présentes dans votre organisme (les bonnes comme les mauvaises) alors un réensemencement par les bonnes bactéries vous permettra de retrouver une santé optimale plus rapidement.

Afin de vous assurer une supplémentation correcte, n’hésitez pas à demander à votre médecin ou à votre naturopathe pour qu’il vous apporte les réponses en accord avec vos besoins propres. Nous sommes tous différentes et nous avons donc des besoins différents.

Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.