fbpx
Accueil / Santé Naturelle / Cardio-vasculaire / Tout sur la sclérose en plaques

Tout sur la sclérose en plaques

En France, 90 000 individus souffrent de la sclérose en plaques. Elle résulte d’une maladie auto-immune méconnue, le premier responsable de handicap neurologique chez les jeunes adultes. Cette pathologie est incurable, certains médicaments peuvent réduire les symptômes.  Dans ce guide, vous allez découvrir les symptômes, les causes et le bon moment de consulter un médecin.

Qu’est-ce que la sclérose en plaques (SP) ?

La sclérose en plaques (SEP) peut être considérée comme un processus inflammatoire à médiation immunitaire impliquant différentes zones du système nerveux central. Comme son nom l’indique, la maladie affecte de nombreuses zones du système nerveux central. Les nerfs normaux sont entourés d’une gaine de myéline pour les isoler et les protéger des dommages. Cette gaine permet également de déterminer la vitesse à laquelle les signaux nerveux passent du cerveau ou de la moelle épinière à la partie du corps touchée. 

Déroulement du SP

Lorsque cette gaine est détruite, la conduction nerveuse dans cette partie du corps diminue ou est complètement interrompue. Par contre, la destruction résulte du système immunitaire qui attaque la gaine de myéline. La raison pour laquelle le système immunitaire du corps attaque la gaine n’est pas bien comprise. Mais on pense qu’elle est liée à la combinaison d’une prédisposition génétique et d’influences acquises ou environnementales.

Quels sont les signes et symptômes de la sclérose en plaques ?

Les signes et les symptômes de la SP chez les adultes, les enfants et les adolescents sont similaires. Cependant, les enfants et les adolescents atteints de la maladie peuvent également présenter des crises convulsives et un manque d’énergie total que les adultes atteints de SP ne connaissent pas.

De plus, les symptômes chez les personnes atteintes de sclérose en plaques diffèrent d’une personne à l’autre. Les signes et symptômes visuels, sensoriels et moteurs font tous partie de la SP. En revanche, une grande variété de symptômes peut apparaître. Certaines personnes ont des cas légers de sclérose en plaques avec peu ou pas d’incapacité au fil des ans.

D’autres présentent des types de SP plus grave nécessitant un confinement dans un fauteuil roulant ou un lit. Plus de 30% des personnes atteintes de SP auront un handicap important après 20 à 25 ans.

Néanmoins, d’autres peuvent vivre toute leur vie sans symptômes. Cette variabilité rend difficile dans certains cas le diagnostic de la sclérose en plaques. Généralement, les signes et les symptômes se confondent avec une origine psychiatrique.

5 signes avant-coureurs et symptômes de la sclérose en plaques

Les premiers signes et symptômes de la sclérose en plaques sont souvent des changements visuels.

Un grand nombre de personnes atteintes de sclérose en plaques développent une névrite optique (inflammation du nerf optique, extension du système nerveux central). Ce symptôme se décrit comme une perte de vision douloureuse. Si un diagnostic précoce de névrite optique est diagnostiqué sur un patient, le traitement pourrait en modifier l’évolution.

Avant la perte de la vue, le patient peut avoir des changements visuels décrits par beaucoup de gens comme une vision brouillée ou trouble, des lumières clignotantes ou des altérations de couleur.

Les tissus autour de l’œil et les mouvements de l’œil peuvent être douloureux. La plupart des gens se rétablissent sur plusieurs mois. D’autres souffrent des défauts visuels permanents.

La double vision survient lorsque les yeux bougent dans différentes directions. Cela constitue un autre symptôme courant de la sclérose en plaques.

Quelles sont les causes de la sclérose en plaques ?

Le système nerveux central est constitué du cerveau et de la moelle épinière. Ils traitent les informations de notre environnement et contrôlent les mouvements musculaires volontaires pour permettre au corps de faire certaines activités. Lorsque vous touchez des objets chauds, par exemple, des signaux sont envoyés par les terminaisons nerveuses sensorielles situées dans votre main et remontés par de longs nerfs dans votre bras pour atteindre éventuellement la moelle épinière.

De là, le signal est transféré de la moelle épinière à votre cerveau, où les informations sont traitées. Votre cerveau envoie ensuite un signal dans la moelle épinière vers les nerfs de votre bras.

Ces nerfs provoquent la contraction des muscles de votre bras, éloignant ainsi votre main de la chaleur.

Ce système fonctionne efficacement, sauf en cas de maladie affectant les voies nerveuses de la moelle épinière et du cerveau. La sclérose en plaques est l’une des maladies qui peuvent affecter ces voies. Les nerfs du corps sont recouverts d’une substance grasse appelée myéline (gaine de myéline). La gaine de myéline isole les nerfs et leur permet de transmettre des informations vers le cerveau en une fraction de seconde. 

Destruction auto-immune de la gaine de myéline

Si la myéline est perturbée de quelque manière que ce soit, l’information transmise est non seulement retardée, mais peut aussi être mal interprétée par le cerveau. Cette destruction auto-immune de la gaine de myéline entraîne des zones de démyélinisation dans le cerveau et la moelle épinière. Cette condition perturbe la transmission des informations par les nerfs du système nerveux central et entraîne les symptômes observés dans la SP.

Quand devriez-vous demander des soins médicaux pour la sclérose en plaques ?

Les symptômes de la sclérose en plaques sont très variables et diffèrent d’un patient à l’autre. Vous devriez consulter votre médecin si vous connaissez l’un des signes associés à la sclérose en plaques. Rendez-vous au service des urgences le plus proche si vous présentez l’un des symptômes suivants :

  • Changements visuels et mouvements oculaires douloureux. La névrite optique, l’un des signes précoces les plus courants de la sclérose en plaques, est à l’origine de ces symptômes.
  • Si vous rencontrez des changements de personnalité ou une perte soudaine de force dans les bras et les jambes. Ces symptômes sont fréquents dans la sclérose en plaques. Mais ils peuvent également être le signe d’autres maladies graves nécessitant un traitement urgent. Un accident vasculaire cérébral, une infection ou un déséquilibre chimique par exemple.

A propos Marie Dupont

Je suis rédactrice web et spécialisée dans la nutrition. Je suis persuadée que le contenu de votre assiette peut changer votre vie ! J’adore cuisiner, recevoir autour d'une table, faire des marathons… et la randonnée ! Mon mantra de toujours : « que ton aliment soit ton médicament ». Bonne lecture !

Vérifiez également

ail noir

Les multiples bienfaits de l’ail noir

4.4 26 Connu depuis l’Antiquité, l’ail est un excellent condiment. C’est aussi un véritable remède, …

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.