Menu & recherche
Très dangereux, même en très petite quantité

Très dangereux, même en très petite quantité

Même en très petites quantités qui peuvent sembler inoffensives, certains produits sont excessivement dangereux.

Cela vient encore de nous être confirmé par le Dr Guessous Mohamed spécialiste des maladies et chirurgie des yeux. Ce médecin est diplômé de la faculté de médecine de Lyon et expert assermenté auprès des tribunaux. Rappelons que l’aspartame se cache également sous le E951.

Il est composé de 50 % de phénylalanine, de 40 % d’acide aspartique et de 10 % de méthanol (ou alcool de bois). Pour information, 2 % de la population serait allergique à la phénylalanine. L’acide aspartique est une substance toxique pour le cerveau humain. Quant au méthanol, il s’agit d’un poison mortel qui est graduellement libéré dans l’intestin grêle. Il se dégagerait des produits contenant de l’aspartame à partir d’une température de 30 degrés lors de leur stockage dans des endroits chauffés, lors de la cuisson, ou tout simplement dans le corps humain !

Lorsque ce poison s’accumule, il peut provoquer des troubles de la vue tels que vision embrumée, voilée ou obscurcie, vision double, rétrécissement du champ visuel, dommages rétiniens et dans certains cas graves cela peut entraîner une perte de la vision. Lors d’un empoisonnement au méthanol, d’autres très nombreux symptômes peuvent apparaître. Les spécialistes ont recensé une petite centaine d’effets secondaires, 92 exactement, tels que maux de tête, bourdonnements d’oreilles, troubles gastro-intestinaux, faiblesses, vertiges, frissons, douleurs fulgurantes dans les membres et aux extrémités, névrites, crampes, fatigue chronique, insomnies, pertes de mémoire, saignements de nez, forte sensibilité aux bruits, sensation d’avoir froid même en plein été, problèmes menstruels, impuissance, problèmes sexuels, hyperventilation, attaques et convulsions, épilepsie, nausées, vomissements, hypo et hyperglycémies, douleurs dans la poitrine, problèmes de thyroïde, tremblements, douleurs en avalant ou aussi en urinant, sensibilité aux infections, hypertension, asthme… Mais aussi des troubles de la personnalité et du comportement comme des crises soudaines d’agressivité parfois accompagnées de violences physiques, de la paranoïa, de l’agoraphobie et autres phobies, des crises de paniques et de démence, de l’irritabilité, des altérations du caractère, des difficultés de concentration, de la confusion mentale, de l’hyperactivité, un manque de concentration…
L’aspartame pourrait être impliqué ou favoriser le développement de maladies dites « de civilisation » comme la fibromyalgie, l’arthrite, la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, le lupus, le diabète et ses complications, l’épilepsie, la maladie d’Alzheimer, les lymphomes, les malformations congénitales ou le syndrome de fatigue chronique.
Soyez donc vigilants et ouvrez grand les yeux, car l’aspartame se cache dans tous les produits « light », les sucres de substitutions pour régime ou diabétiques, dans tous les paquets de chewing-gum avec ou sans sucre, en bref plus de 1000 produits en contiennent.

Un autre problème d’importance existe par rapport à cet additif, car il crée une forte accoutumance et s’en débarrasser n’est pas une mince affaire.

Prenez la bonne habitude de lire les étiquettes des produits que vous achetez et bannissez à tout jamais le E951.

Certaines spécialistes et scientifiques tirent actuellement la sonnette d’alarme et qualifie l’aspartame d’additif le plus meurtrier au monde !

Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.