Trop de cholestérol : que faire ?

Trop de cholestérol : que faire ?
5 (100%) 2 votes

Près d’un tiers des Français et des Belges ont trop de cholestérol. Cela peut être dû à un facteur génétique, mais aussi à une alimentation déséquilibrée et bien souvent trop riche en graisses saturées. Que faire pour diminuer ce taux de cholestérol avant la prise de médicaments ? 

Qu’est-ce que le cholestérol ? 

Indispensable à notre organisme, le cholestérol est une graisse de structure principalement utilisée dans nos membranes cellulaires. Cette graisse sert entre autres à la fabrication des cellules du cerveau, du cœur, de la peau, à la fabrication de certaines hormones et à la synthèse de la vitamine D. 

Le cholestérol est présent dans le sang sous deux formes : le HDL et le LDL. 

Le cholestérol HDL, ou High Density Lipoprotein, appelé aussi « bon » cholestérol, contribue à éliminer le cholestérol en excès dans les cellules en l’amenant vers le foie. Il joue donc un rôle important dans la protection de notre santé cardio-vasculaire.

Le cholestérol LDL, ou Low Density Lipoprotein, appelé aussi « mauvais » cholestérol, quant à lui assure le transport et la distribution de cholestérol vers les différences cellules de l’organisme. En excès, il contribue à la formation de la plaque d’athérome, bouchant les artères et pouvant conduire à l’athérosclérose, perte d’élasticité des artères. 

Trop de cholestérol ? 

Quand on parle de « trop » de cholestérol, il s’agit souvent d’un excès de cholestérol LDL ou d’un mauvais équilibre entre le cholestérol LDL et le cholestérol HDL, ce dernier étant présente en trop faible quantité. 

Cet excès de cholestérol peut avoir de graves conséquences sur votre santé cardio-vasculaire, d’où l’importance de faire redescendre ce mauvais cholestérol ou de rétablir l’équilibre entre cholestérol LDL et HDL. Mais comment faire ? 

Diminuer son taux de cholestérol

Avant de prendre des médicaments, sachez qu’il est possible de rééquilibrer votre cholestérol grâce à l’alimentation. Cependant, cela ne fonctionne pas dans tous les cas, et cela demande une rigueur sur le long terme. 

Avant toute chose, il est important de comprendre que le cholestérol est fabriqué aux deux tiers par le foie et est apporté, pour le tiers restant, par l’alimentation. Il faut donc tenir compte du facteur génétique, ce qui fait que nous ne sommes pas tous égaux face au cholestérol. 

Voici quelques petits conseils afin d’adapter votre régime alimentaire pour faire redescendre votre taux de « mauvais cholestérol ». 

Trop de cholestérol : quelques règles à respecter ?

Attention, toutes les recommandations que nous allons faire peuvent être appliquées au quotidien afin de maintenir un taux de cholestérol à la normale  et un bon équilibre entre votre cholestérol LDL et HDL. 

  • Le premier changement à opérer, est de limiter votre consommation de graisses saturées, c’est-à-dire, les graisses que l’on retrouve dans la viande, les charcuteries, les produits laitiers, les œufs, les abats, les fritures, les pâtisseries et les plats industriels.  Pour les laitages, limitez la consommation de beurre et fromage et privilégiez les produits écrémés, à zéro pourcent de matière grasse ou les équivalents végétaux. Au niveau des charcuteries, optez pour du jambon cuit maigre, du bacon ou de la charcuterie de volaille. Limiter votre consommation de plats industriels et de produits transformés vous permettra d’avoir un meilleur contrôle sur la qualité de graisses que vous consommez. 
  • Ensuite, privilégiez la consommation d’acides gras mono et poly-insaturés (omega 3), comme les poissons gras, les oléagineux, les huiles végétales de colza, olive, lin, … Ceux-ci permettent d’augmenter le niveau de cholestérol HDL. 
  • Augmentez également votre consommation de fibres. Privilégiez les fruits et légumes frais et de saison. Vous pouvez opter pour des fruits et légumes surgelés. Afin de préserver un maximum les fibres, consommez-les entiers et crus. Vous augmenterez également votre consommation de fibres en apportant suffisamment de glucides complexes, comme les féculents et les céréales complètes. 
  • Lutter contre la sédentarité excessive en pratiquant une activité physique quotidienne, va vous aider à réduire votre cholestérol. L’OMS recommande un minimum de trente minutes par jour afin que votre métabolisme en ressente les bénéfices. Cela va permettre de réduire votre « mauvais » cholestérol et d’augmenter votre « bon » cholestérol. Si vous n’avez jamais pratiqué de sport, commencez par de la marche rapide, du vélo, de la natation ou un sport doux. Vous pouvez également augmenter votre dépense physique en réalisant plus de trajets du quotidien à pied. 
  • Limitez votre consommation d’alcool en buvant maximum un verre ou deux par jour et arrêtez de fumer. Bien qu’il n’y ait pas de lien scientifiquement prouvé entre l’alcool, la cigarette et le cholestérol, le fait d’améliorer votre hygiène de vie ne peut avoir qu’un effet bénéfique sur votre santé. 
  • En cas de surpoids, pensez à perdre du poids. Il n’y a pas de lien établi entre la perte de poids et la diminution de cholestérol mais en cas de gestion de poids, on commence par réduire les graisses saturées et augmenter les fibres. De manière indirecte, il y a donc un impact sur le taux de cholestérol. 
  • Et pour finir, surveillez régulièrement votre tension artérielle car l’hypertension augmente les facteurs de risque. 

En conclusion, afin de diminuer votre cholestérol, pensez à modifier votre style de vie et à modifier vos habitudes alimentaires en variant un maximum votre alimentation. Retenez qu’aucun aliment n’est interdit mais que certains sont à consommer de manière exceptionnelle ou dans des quantités très restreintes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.