Une pharmacie familiale naturelle de voyage, écologique et économique

Une pharmacie familiale naturelle de voyage, écologique et économique
Donnez votre avis !

Si vous avez l’habitude de vous « soigner » de manière naturelle et si votre médecin traitant est orienté dans ce sens, vous souhaitez très certainement rester dans cette voie lorsque vous serez en vacances ou à l’étranger.

Si chez vous, vous possédez toute une panoplie de remèdes naturels, il est évident que lorsque vous partez il vous est impossible de tout emporter.

Les remèdes naturels « indispensables »

La priorité revient à l’argile verte (en poudre ou concassée). En effet, celle-ci possède de vertus étonnantes. Elle est extrêmement efficace pour de très nombreux soucis de santé. Diluée dans une eau pure et peu minéralisée, elle est utile en cas de diarrhée (tourista ou gastro). L’idéal est de la laisser reposer toute la nuit ou au moins quelques heures, s’il faut répéter les prises durant la journée). Puisqu’elle est antibactérienne, elle piège les méchants virus et bactéries. Constituant une sorte de pansement, elle protège la paroi tout le long du tube digestif, ce qui sera également utile s’il y a des sensations de brûlure ou des douleurs du type crampes intestinales. L’argile tend à équilibrer les échanges hydriques et donc à diminuer les diarrhées.

En cas de blessure musculaire ou articulaire, ou que toute douleur (même menstruelles ou digestives), l’argile peut également être appliquée en cataplasme sur la zone concernée.

Réduite en poudre, on peut l’appliquer sur des coupures, des brûlures ou surtout de blessure infectée. Dans ce cas, elle est cicatrisante et antiseptique.

Ensuite, nous glisserons dans notre trousse 2 huiles essentielles : lavande vraie et menthe poivrée.

La lavande vraie ou lavande fine est une huile réellement polyvalente. Vous pouvez l’appliquer sur des blessures, des brûlures, des coups de soleil ou encore en cas de piqûre d’insectes. Elle aide à la cicatrisation et s’affaire également calmante tant au niveau des piqûres ou des brûlures que du point de vue émotionnel. C’est ainsi qu’elle sera également utile en cas de nervosité, d’anxiété ou de troubles du sommeil.

Quant à la menthe poivrée, vous pouvez la respirer en cas de malaise vagal, de nausée (mal des transports), chute de tension, vertiges, coup de chaud, mais vous pouvez aussi déposer une goutte sur la langue ou sur un morceau de sucre. En application locale, elle est utile lors de migraine ou de toute autre douleur localisée [coup, ecchymoses (bleus), traumatisme].

Rappelons que de manière générale, les huiles essentielles sont toutes antiseptiques, antibactériennes et antivirales dans des proportions plus ou moins importantes. En dépannage et en urgence, ces deux-ci feront l’affaire.

Nous rajouterons un flacon de Traumeel en gouttes (ou en comprimés) et éventuellement le même produit en pommade. Il s’agit d’une formule homéopathique excessivement efficace pour tous les traumatismes, chocs, coups, blessures, d’affection ORL, de grippe mais aussi en cas de fièvre ou lors d’intervention chirurgicale.

Les substances actives de cette solution sont :

Arnica Montana (D2) : agit sur : courbatures, contusions, hématomes, chocs, coups, bosses, traumatismes, fièvres à face rouge congestionnée et avec troubles digestifs, veine douloureuse, varices, début d’état grippal.

Calendula Officinalis (D2) : est indiqué pour : douleurs en général, brûlure, coupures, piqûres.

Hamamelis Virginiana (D2) : aide pour : varices, hémorroïdes, trouble veineux (veinotonique).

Bellis perennis (D2) : utile en cas de : ecchymose, traumatismes des seins et du coccyx.

Echinacea Purpurea (D2 àà 6 mg) : sera pris pour : suppuration cutanée, abcès, en particulier après piqûre

Hypericum Perforatum (D2) : utile pour : douleur fulgurante des terminaisons nerveuses (surtout dents – coccyx), névralgie fulgurante, anxiété, humeur triste et troubles du sommeil.

Millefolium (D3) : agit sur : hémorragie, saignements de nez et règles abondantes.

Aconitum Napellus (D3) : indiqué pour : fièvre brutale (et/ou grippale) et élevée avec rougeur, névralgie aiguë et intense, insolation, angoisse avec agitation, poussée d’hypertension ou palpitation avec rougeur et agitation (panique), diarrhée après  un coup de froid.

Chamomilla (D3) : considérée comme : calmant et antispasmodique, pour hypersensibilité à la douleur, poussée dentaire avec/ou sans colique, avec/ou sans diarrhée, névralgie sciatique (avec irritabilité).

Belladonna (D4 àà 75 mg) : est un remède à utiliser en aigu dès qu’il y a affection de la peau ou des muqueuses avec rougeur – douleur – chaleur. Fièvre oscillante ou alternance d’abattement et d’excitation (délire). Angine, otites, rhino-pharyngite, insolation, coup de soleil, brûlure 1er degré, insomnie d’endormissement, bouffées de chaleur.

Mercurius solubilis (D8) : indiqué pour : muqueuses ORL, digestives, génitales, suppurations cutanées et système nerveux. Rhino-pharyngite, angine (blanche ou rouge avec ou sans pu), pharyngite, gingivite, aphte, suppurations traînantes.

Hepar Sulphur (D8 àà 30 mg) : aide en cas de : inflammation, suppuration, hypersensibilité, hyperesthésie (ne supporte pas le toucher). Douleur comme une piqûre d’épine ou d’écharde. Sécrétions purulentes.

Symphytum officinale (D8 àà 24 mg) : comme le nom français le dit, la consoude est conseillée pour les fractures et pour les douleurs osseuses.

Les excipients sont Aqua purificata (eau purifiée) et Ethanolum (alcool).

Au vu de ses très nombreuses actions, ce seul remède pourrait suffire à combler votre pharmacie familiale.

Dans un autre article, nous compléterons cette pharmacie familiale naturelle avec des remèdes plus ciblés pour ceux qui veulent parer à toutes les éventualités quand ils sont loin de chez eux ou pas.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.