Conseils naturels pour vaincre une intoxication alimentaire

Conseils naturels pour vaincre une intoxication alimentaire
5 (100%) 5 votes

Vous avez déjà tous souffert d’une indigestion, d’une intoxication alimentaires ou de troubles digestifs suite à la consommation de certains aliments. Les symptômes sont désagréables et on a hâte d’une chose : en venir à bout. Découvrons ensemble quelques conseils pour vaincre une intoxication alimentaire.

Mais tout d’abord, qu’est-ce qu’une intoxication alimentaire ?

Il s’agit d’une infection digestive due à la consommation d’eau ou d’aliments contaminés par des agents pathogènes (bactéries, champignons, virus, parasites, …) ou des substances toxiques (pesticides, désherbants, poison, métaux lourds, …), libérant des toxines dans l’organisme et engendrant les symptômes suivants : fièvre, vomissements, diarrhée, douleurs abdominales, déshydratation, fatigue, … Ces symptômes arrivant quelques heures après ingestion de l’aliment contaminé.

Les causes de ces infections digestives peuvent être variées (produits périmés, rupture de la chaîne du froids, mauvaises conditions de conservation, cuisson, …) et les produits à l’origine de ces intoxications sont souvent les viandes, œufs, charcuteries, poisson, fruits de mer et produits laitiers.

Conseils au naturel pour vaincre une intoxication alimentaire

Dans les premières heures, veillez à mettre votre intestin au repos, en consommant principalement des produits liquides comme du bouillon ou encore de la soupe.

Veillez ensuite à bien vous hydrater. La diarrhée engendrant une perte importante en eau et en sels minéraux, il est important de ne pas boire que de l’eau.

Vous pouvez :

  • ajouter 4 cuillères à café de sucre et 1 cuillère à café de sel dans votre litre d’eau.
  • vous faire une tisane avec du miel.
  • vous préparer un bouillon de légumes, salé.

Pensez à boire beaucoup mais par petites quantités pour éviter les vomissements.

Intoxications alimentaires : quelles précautions ?

Pendant les jours qui suivent, reposez-vous, réintégrer progressivement l’alimentation solide en commençant par les aliments qui se digèrent le plus facilement et qui contiennent le moins de fibres comme le riz blanc, les pommes de terre, le poisson et le poulet. Evitez les céréales complètes, les légumineuses, les fruits et les crudités, ainsi que le café et les produits laitiers, ces derniers accélérant le transit.

Evitez les médicaments du type antiacides, car ils diminuent la résistance immunitaire face aux bactéries, et les médicaments de type anti diarrhéiques qui empêchent les toxines de sortir de l’organisme.

Ne vous forcez pas à vomir car les sucs gastriques risquent d’irriter la gorge et l’œsophage.

Remèdes naturels et aliments bénéfiques en cas d’intox alimentaire

  • L’argile blanche permet de lutter contre la déshydratation. Elle agit comme un pansement digestif, vous permettant de garder l’eau et de limiter la diarrhée.

Il vous suffit de délayer une cuillère à soupe d’argile blanche dans un verre d’eau. Répétez l’opération pendant 2-3 jours.

  • Le vinaigre de cidre, alcalin, apaise les muqueuses digestives, régule le transit, préserve la flore intestinale et tue les bactéries. Diluez deux cuillères à soupe de vinaigre de cidre 250 ml d’eau tiède. Ce mélange est à consommer avant chaque repas.
  • Le gingembre, plante essentielle en médecine ayurvédique, est antibactérien et anti-inflammatoire, ce qui le rend bénéfique pour l’intestin. De plus, il calme les nausées, les vomissements, diminue les douleurs intestinales, diminue la toxicité de certains aliments et diminue les gaz.

Il permet au corps d’absorber les nutriments perdus et stimule le système immunitaire.

Faites bouillir une cuillère à café de gingembre frais rappé dans 250ml d’eau et ajoutez une cuillère à café de miel. Répétez l’opération deux à trois fois par jour.

Pour les plus courageux, vous pouvez également grignoter des morceaux de gingembre frais.

Respirer quelques gouttes d’huile essentielle de gingembre aide à calmer les vomissements.

  • Attention, pour rappel, les huiles essentielles sont à éviter si vous souffrez d’hypertension, si vous êtes enceinte, pendant l’allaitement et chez les enfants de moins de 3 ans.
  • Le citron, anti-inflammatoire et antibactérien, soulage les douleurs liées à l’intoxication. Vous pouvez boire une cuillère à café de jus de citron, pur ou dilué dans un peu d’eau, deux à trois fois par jour.
  • L’ail, quant à lui, est antiviral, antibactérien, et antifongique. Il permet d’éliminer les microbes responsables de la diarrhée et des douleurs abdominales.

Vous pouvez, au choix, manger une gousse d’ail frais, boire du jus d’ail ou vous masser l’estomac avec quelques gouttes d’huiles essentielles deux à trois fois par jour.

  • La consommation de thé, va vous permettre de maintenir une bonne hydratation et d’apaiser votre système digestif.

Vous pouvez y faire infuser de la menthe fraîche pour soulager les crampes d’estomac, de la réglisse ou de la camomille pour diminuer l’inflammation et calmer les symptômes de l’intoxication, ou de la racine de consoude pour traiter l’infection.

  • Vous pouvez également manger des bananes. Il ne s’agit pas d’un remède à proprement parler mais cela aide à l’équilibre de la flore intestinale. Riche en potassium, magnésium et probiotiques, la banane préserve les bonnes bactéries intestinales et lutte contre l’infection.

Vous pouvez mixer la banane avec du lait d’amande !

D’autres remèdes naturels pour soigner une intoxication alimentaire

Issu de coques de noix de coco doublement calcinées, le charbon végétal piège dans ses micropores les molécules indésirables. En cas d’intoxication alimentaire, il va donc faire le ménage dans les intestins. Il est également très efficace pour soulager les gaz intestinaux, l’aérophagie, les éructations et les aigreurs d’estomac.

Mélangez à de l’eau ou à un peu de yaourt 20 à 40 g de poudre de charbon végétal, soit 2 à 4 cuillerées à soupe. Renouvelez la prise 3 à 4 h plus tard si nécessaire.

Attention, ne jamais l’avaler en même temps qu’un médicament, pilule contraceptive comprise. Il en annihilerait les effets.

Les probiotiques, micro-organismes présents dans la flore intestinale, sont en charge de piloter la production de cellules immunitaires. Ces bonnes bactéries, luttent contre l’augmentation des bactéries pathogènes et aident à la digestion de certains aliments. Elles sont donc de bons alliés dans la lutte contre les intoxications alimentaires ou pour rétablir l’équilibre de la flore intestinale après l’intoxication.

Si les symptômes persistent plus de 48 heures ou s’aggravent, si la diarrhée est sanglante ou abondante et chez les enfants de moins de deux ans et les personnes âgées, il est recommandé de consulter un médecin.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.