Menu & recherche
Vaincre ses pulsions alimentaires grâce aux thérapies douces

Vaincre ses pulsions alimentaires grâce aux thérapies douces

Les pulsions alimentaires si elles ne sont pas refreinées ni contrôlées peuvent très souvent amener à un surpoids voire à de l’obésité en passant par les troubles alimentaires comme la boulimie par exemple.  Très souvent, ces pulsions sont incontrôlables et nous empêchent d’avoir le monopole sur nos propres choix, notre propre vie. On est dépendant de cette chose qui grimpe en nous, nous obligeant à ingurgiter quantité d’aliments en peu de temps.  Cet appétit irraisonné est souvent le signe d’un mal être profond que l’on prend rarement le temps d’analyser.

Remplir son estomac, c’est remplir un vide, combler un manque, boucher un trou émotionnel.

La satiété est prise en charge par nos hormones, tout comme nos pulsions elles sont dirigées par les neurotransmetteurs qui se chargent de réguler nos émotions mais également notre assiette. Il est alors important et capital en cas de troubles alimentaires, ou de pulsions instinctives vis-à-vis de l’alimentation de voir ce qui se passe au niveau des émotions.

 

Des solutions naturelles sont toujours possibles

La phytothérapie peut vous aider à combler les troubles profonds si vous les avez définis mais également à vous soutenir dans vos objectifs de reprise en main.

En aromathérapie par exemple, il est tout à fait possible de respirer certaines huiles qui calmeront vos pulsions alimentaires comme par exemple l’huile essentielle de Cannelle de Ceylan (écorce) – Cinnamomum Zeylanicum – ou l’essence de Bergamote – Citrus Bergamia –  qui ont une action directe sur vos envies et vos fringales.

Pour couper votre faim si elle est trop invasive, nous vous déconseillons fortement les coupe-faims « médicaments » très populaires mais qui peuvent être très nocifs pour votre santé au fur et à mesure du temps. Optez plutôt pour l’aromathérapie en choisissant certaines huiles essentielles qui pourront pallier à ces désirs alimentaires en calmant et en régulant votre appétit vorace. L’huile essentielle de mandarine – Citrus reticulata  – est idéale dans ce cas précis :

Posez une goutte sur un comprimé neutre et laisser fondre sous la langue. A utiliser cependant avec parcimonie maximum 6 fois par jour.

Grâce à l’hydrolathérapie – thérapie par les eaux florales – il est aussi possible de faire un travail tout en douceur sans perturber ni menacer violemment l’organisme.

Une alimentation excessive pourrait être vue comme une dépendance telle que le serait l’alcool ou le tabac et il est tout à fait envisageable de composer une synergie d’hydrolats que vous pourrez prendre à chaque état de « crise ».

  • Hydrolat de Bergamote – Citrus Bergamia
  • Hydrolat de Fleur d’Oranger – Citrus Aurantium
  • Hydrolat de Myrte – Myrtus Communis
  • Hydrolat champaca – Michelia Alba

En réalisant un spray composé de ces 4 différentes eaux florales, vous pourrez apaiser vos angoisses à tout moment.

Cependant, parallèlement aux réparations émotionnelles,  il est aussi important de stimuler un peu le métabolisme en lui imposant une détoxification légère et dépurative pour soutenir cette nouvelle hygiène de vie. Là encore nous optons pour la douceur des hydrolats pour ne pas brusquer l’organisme.

  • Hydrolat de champaca – Michelia Alba – vous aidera si vous avez un besoin excessif de sucre, en cas de boulimie intense ;
  • Hydrolat de Santal – Santalum Album – si vous avez un souci pour ressentir la satiété ;
  • Hydrolat de Jasmin – Jasmimum Officinalis – si vous souffrez de faiblesse digestive et métabolique ;
  • Hydrolat de Sauge Officinale – Salvia Officinalis – en cas d’appétit excessif ;
  • Hydrolat de Genévrier Commun – Juniperus Communis – si vous souffrez de rétention d’eau, d’acide urique ainsi que d’apathie émotionnelle ;

En optant pour l’hydrolat qui vous correspond le mieux, vous pourrez commencer une cure de 40 jours simplement en buvant 1 litre d’eau à laquelle vous aurez ajouté 1 cuillère à soupe de l’hydrolat choisi (Possibilité de combiner plusieurs hydrolats).

Traiter son problème de poids n’est pas qu’une question d’hygiène alimentaire, il est important de cibler les causes émotionnelles et profondes qui peuvent amener à ces folies et ces pulsions nutritives. Bien entendu, un bilan médical est important pour éloigner tout problème physiologique qu’il serait urgent de traiter.

Aucun commentaire
Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.