Menu & recherche
Varier les huiles végétales dans votre cuisine, c’est bon pour la santé!

Varier les huiles végétales dans votre cuisine, c’est bon pour la santé!

Je sais que beaucoup d’entre vous sont devenus de réels adeptes, et parfois même de vrais amateurs, d’huile d’olive. Et j’en suis ravi. Rappelons en passant que depuis le 1er juillet 2009, toutes les bouteilles d’huile d’olive commercialisées dans l’Union Européenne doivent afficher explicitement leur pays d’origine sur leurs étiquettes : plus de transparence, donc, apparemment !

L’engouement nutritionnel pour l’huile d’olive est parfaitement justifié (à partir du moment où l’on choisit une huile de qualité, bien évidemment). Ses acides gras mono-insaturés (oméga-9 – le plus connu est l’acide oléique) contribuent à la protection de l’organisme contre les maladies cardiovasculaires, notamment. Et l’huile d’olive non raffinée, comme l’huile d’olive extra contient, entre autres, de la vitamine E et des polyphénols (des anti-oxydants).

Mais il existe d’autres huiles végétales qui sont aussi très bonnes pour la santé et qui contiennent, dans des proportions différentes, ces nutriments indispensables à un bon équilibre. Je suis certain que vous pourriez avoir envie de les goûter!

L’huile d’avocat

Pressée à froid à partir de la pulpe, cette huile végétale, au goût de noisette, est, tout comme l’huile d’olive, riche en lipides mono-insaturés et en anti-oxydants. Le point de fumée (température à laquelle une huile se dégrade et émet de la fumée) de l’huile d’avocat est supérieur à 250°C. Elle peut donc être utilisée aussi bien pour l’assaisonnement que pour la cuisson sans risque de dégradation rapide et donc sans altérer ses qualités nutritionnelles. Délicieuse avec le poisson, le poulet ou les légumes, elle est aussi parfaite pour la vinaigrette. On trouve des huiles d’avocat aromatisées avec des extraits naturels de coriandre, de citron vert ou de piment.

avocat

L’huile de pépins de raisins

Elle est extraite à partir des pépins du raisin, et typiquement est importée de France, d’Italie ou de Suisse. Riche en acides gras polyinsaturés (s’opposant à l’hypercholestérolémie), elle ne contient pratiquement pas d’acide alpha-linolénique. Elle est aussi réputée pour sa résistance aux hautes températures. Elle permet de faire de belles fritures, mais aussi des sauces vinaigrette, mayonnaises etc. L’huile de pépins de raisons ne fige pas au réfrigérateur. Certaines de ces huiles importées ont un goût de raisin, mais la plupart ont un goût neutre, ou d’autres encore ont un goût de noisette. Essayez-les pour savoir laquelle vous préférez.

L’huile de noix

L’avantage avec les huiles de noix, comme l’huile d’amandes, l’huile de noisettes, l’huile de  macadamia, l’huile d’arachide, l’huile de pecan, l’huile de pistache ou l’huile de noix proprement dite, c’est qu’elles apportent les mêmes acides mono-insaturés que l’on trouve dans les noix elles-mêmes (mais elles ne contiennent pas les fibres).
Leur température critique (au-dessus de laquelle il ne faut pas chauffer l’huile) est faible : elles sont donc déconseillées pour la cuisson.  L’huile de noix perd un peu de ses valeurs nutritives lorsqu’elle est chauffée ; elle s’utilise toutefois très bien dans des préparations destinées à cuire au four. Quand on la consomme fraîche, sur une salade par exemple, une petite quantité suffit amplement car elle a un goût très prononcé. À utiliser pour les vinaigrettes ou en assaisonnement sur des pâtes ou des légumes déjà cuits. L’huile de noix rancit facilement. Il faut donc la conserver au réfrigérateur. On la recommande aux végétariens, en raison de son apport en protéines.

noix

L’huile de potiron

Cette huile végétale contient plus de 60 % d’acides gras non saturés (29 % d’acides gras mono-insaturés, 51 % d’acides gras poly-insaturés). Elle est particulièrement intéressante dans la prévention et le traitement des problèmes de prostate. Obtenue à partir des graines de potiron rôties, cette huile très goûteuse, de couleur vert foncé  et opaque, est idéalement utilisée en combinaison avec des huiles plus légères dans des préparations sautées ou pour des vinaigrettes. Elle peut être aussi utilisée non diluée pour ajouter un arôme distinctif à du poisson ou des légumes cuits à la vapeur.

L’huile de Carthame

Cette huile provient de l’arbre appelé teinturier. Je sais que vous vouliez des recommandations pour des huiles goûteuses, mais je recommande l’utilisation de l’huile de Carthame qui n’apratiquement pas de goût, parce qu’elle contient plus d’acides poly-insaturés qu’aucune autre huile. Elle a aussi un haut point de fumée, ce qui la rend idéale pour les légumes sautés au wok, par exemple. On peut aussi la mélanger à des huiles ayant plus de goût pour composer une vinaigrette bonne pour la santé et pour le coeur!

Carthame

L’huile de lin

Le lin est la plus importante source végétale d’oméga-3 (d’origine végétale, l’acide alpha-linolénique). L’huile de lin en renferme près de 58 %  et a un ratio oméga-6/oméga-3 très favorable. Bénéfique pour la santé, elle réduit le taux du mauvais cholestérol (LDL), des triglycérides et contribue à la prévention des facteurs de risques des maladies cardiovasculaires et désordres immunitaires. L’huile de lin est très fragile et rancit facilement, elle doit être conservée au réfrigérateur et consommée rapidement (un maximum de quelques mois).  On ne peut pas la chauffer. Par ailleurs, elle devient même toxique si elle est trop abimée, il ne faut pas l’utiliser si une odeur désagréable s’en dégage.

L’huile d’Argan

Elle est riche en acide oléique (oméga-9) et en acide linoléique (oméga-6). Elle a un goût d’amande et de noisette et est très digeste. On la recommande essentiellement dans l‘assaisonnement des salades ; quelques gouttes suffisent car elle est très fruitée. Elle agrémente un plat de crudités, des salades composées et évidemment le taboulé, le couscous, les tajines, etc. Elle est délicieuse en touche finale (froide) sur des poissons grillés, des volailles ou des légumes sautés. On peut y laisser mariner quelques heures un fromage de chèvre. Bref, elle rehausse vraiment la saveur des plats. On peut l’utiliser pour des fritures.. mais ce serait du gâchis !

Voilà, je vous ai fait faire un petit tour des huiles végétales que j’apprécie. N’oubliez cependant pas que ces huiles sont relativement caloriques (120 calories pour une cuillère à soupe). Si vous essayez de perdre du poids, limitez votre consommation journalière à quelques cuillères à soupe/jour.

Les huiles végétales : goût, volupté et santé !

Aucun commentaire
Laisser un commentaire