Défenses naturelles

Vin rouge : bon ou mauvais pour la santé ?

Vin rouge : bon ou mauvais pour la santé ?

vin-rouge-audition-20287_w1000

Tout le monde a déjà entendu parler des bienfaits des antioxidant ou du resvératrol contenu dans le vin rouge. D’autres prétendent que comme il s’agit d’une boisson sucrée et alcoolisée elle est mauvaise pour la santé.

Alors qu’en est-il réellement ?

De récentes études démontrent que le vin consommé avec modération (1 à 2 verres par jour maximum) présente une autre vertu exceptionnelle et ignorée.

Une étude publiée par un journal américain d’une clinique de nutrition (AM J Clin Nutr. 2012 ; 95:1323-1334) relate que les personnes qui boivent régulièrement deux verres de vin rouge de bonne qualité présentent un taux supérieur de bactéries bénéfiques dans leur intestin, mais également moins de bactéries pathogènes. Or l’on sait actuellement qu’un bon équilibre de la flore intestinale est absolument indispensable pour une bonne digestion, mais aussi pour l’immunité, le métabolisme général et la peau, sans parler des recherches récentes qui ont mis en évidence l’importance de cette flore pour conserver un bon équilibre mental et psychologique.

Il semble que les bienfaits de ce breuvage soient encore plus larges…

Une autre facette de cette étude a mis en évidence que les buveurs de vin rouge présentaient également moins d’arythmie, moins d’hypertension, moins de triglycérides et de mauvais cholestérol et des taux de CRP (protéine sanguine marqueur d’inflammation) plus bas.

Les buveurs de vin de cette étude ont été comparés à des buveurs de genièvre. Mais ceux-ci ne démontraient aucun résultat comparable aux buveurs de vin rouge.

Un autre groupe a consommé du vin rouge sans alcool et dans ce cas les bénéfices concernant l’hypertension n’étaient pas au rendez-vous.

Que vous consommiez du cabernet, du merlot, du pinot ou du Chiraz, il semble que n’importe quel bon vin rouge soit nettement plus puissant que les vins blancs secs.

Un autre avantage du vin rouge relaté dans certaines études est qu’il tempère les pics d’insuline et maintient un certain équilibre des hormones qui régulent l’appétit et le poids.

Sachant que si le vin permet d’ajouter des années confortables à votre vie, d’autres aliments comme le gluten, les sucres, certaines huiles végétales, un excès de viande ou de laitages vous tuent en silence en développant de manière sournoise un terrain inflammatoire propice aux maladies auto-immunes, au cancer, à l’obésité ou aux maladies cardio-vasculaires.

Sources :

http://www.truthaboutabs.com/red-wine-benefits.html

Article précédent

Quel est l’intérêt des produits surgelés ?

Article suivant

Les huiles végétales à bannir définitivement

L'auteur

Carol Panne

Carol Panne

Diplômée en naturopathie (CNR - Collège de Naturopathie Rénovée André Lafon - 2003). Approfondissement de : la gemmothérapie (2 séminaires avec Philippe Andrians), l’aromathérapie (avec Monique Tournay), la phytothérapie (avec le Dr Jean-Claude Leunis), la nutrithérapie (entre autres trois jours de formation avec le professeur Henri Joyeux).
Mon plus grand souhait est d'aider un maximum de personnes à RETROUVER NATURELLEMENT LA SANTÉ, mais surtout leur RENDRE L’ESPOIR DE GUÉRISON et leur faire comprendre que TOUT EST POSSIBLE !
Enseignante de formation (éducation physique), je m’épanouis actuellement comme chargée de cours par correspondance au Centre de Formation à Distance et de cours du soir au Centre de Qualification Professionnelle.

Aucun commentaire

Laisser un commentaire