Menu & recherche
Vitamine D et K : cocktail gagnant pour renforcer les os

Vitamine D et K : cocktail gagnant pour renforcer les os

Vous savez peut-être que la vitamine D et le calcium sont un duo gagnant dans la santé osseuse, notamment dans la prévention de l’ostéoporose. On sait, en effet, depuis de nombreuses années, que la vitamine D permet une bonne absorption du calcium. En revanche, le fait que la vitamine K, la vitamine K2, plus précisément, est un autre acteur dans la santé des os et aide à prévenir les fractures osseuses est beaucoup moins notoire.

Une étude publiée dans Osteoporosis International a démontré que la supplémentation en vitamines K, D3 et en calcium est susceptible de réduire les fractures chez les femmes ménopausées.
Si, en médecine allopathique, les médicaments combinés à un supplément de calcium semblent être la réponse la plus intéressante pour des os solides, il semble qu’une alimentation saine, une exposition au soleil régulière et une supplémentation, si nécessaire, sont un moyen bien plus efficace encore de garder des os en santé.
Les chercheurs ont appris que les vitamines K1 et D3, combinées à du calcium, réduisent la probabilité de fracture de 20 pour cent. En combinant la K2 à la vitamine D3 et au calcium, cette probabilité diminue de 25 pour cent.

 

La vitamine K existe donc sous deux formes :

  1. La K1 : principalement trouvée dans les légumes verts feuillus, la vitamine K1 aide dans la coagulation sanguine.
  2. La K2 : elle est pratiquement absente de notre alimentation, résulte de la fermentation et est produite par des bactéries. Elle est présente en grande quantité dans les intestins, mais ce n’est malheureusement pas là qu’elle est absorbée.

 

Lorsqu’on se supplémente en calcium et vitamine D dans le but d’avoir des os en santé, il est important d’y adjoindre de la vitamine K2. Ces trois nutriments ont un effet synergique. En effet, le calcium et la vitamine D sont dépendants de la vitamine K. La vitamine K2 active l’ostéocalcine nécessaire pour lier le calcium à la matrice osseuse. Cette même ostéocalcine prévient également les dépôts de calcium dans les artères et donc la calcification indésirable des vaisseaux sanguins.
Comme déjà cité, la vitamine D3 aide le corps à absorber le calcium. La vitamine K peut être considérée comme « agent de circulation », car elle permet à celui-ci de se placer où il est nécessaire. Sans l’aide de la vitamine K2, l’absorption de calcium, optimisée par la vitamine D3, pourrait se faire à des endroits indésirables, comme les artères coronaires. Il y a aussi des preuves que la toxicité de la vitamine D, bien que très rare sous forme de D3, est causée par une carence en vitamine K2.

Le calcium et les vitamines K2 et D3 sont évidemment disponibles sous forme de compléments, mais il est tout aussi possible de les obtenir naturellement via la nourriture et le soleil.
Le calcium est particulièrement mieux utilisé s’il provient de l’alimentation. Parmi les meilleures sources, on retrouve le lait cru de vaches élevées en pâturage, les légumes verts feuillus ou encore les graines de sésame, pour ne citer qu’eux. La vitamine D3 nécessite une exposition régulière de la peau au soleil. La vitamine K2, bien que moins présente dans l’alimentation que dans notre intestin, se trouve principalement dans les produits fermentés tels que le miso ou le natto.

2 commentaires
Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.