Xénoestrogènes et perturbateurs endocriniens

Les perturbateurs endocriniens font beaucoup parler d’eux ces dernières années. Et pour cause, ils sont responsables de bien de dysfonctionnements. Découvrez dans les prochaines lignes, ce que sont les xenoestrogènes, ces molécules chimiques présentes un peu partout dans votre environnement et qui peuvent vous causer bien des tracas… 

Xénoestrogènes : origine du mot

Les xénoestrogènes viennent de xéno qui veut dire étranger et du mot œstrogènes : hormones sexuelles femelles. Les xénoesgtrogènes sont donc des hormones femelles provenant de l’extérieur à l’organisme. Eles peuvent provenir des plantes qualifiées de phytoestrogènes ou bien d’origine synthétique. Ce sont ces dernières (à l’exception de la pilule contraceptive) dont nous ferons référence tout du long de cet article. 

Les xénoestrogènes, où les trouve-t-on ?

Tout le monde est concerné par les xénoestrogènes. Absolument tout le monde : homme, femme et enfant dès lors que vous consommez « conventionnel », utilisez des cosmétiques non labellisés bio, des récipients en plastiques pour conserver votre nourriture et/ou des produits ménagers et parfums d’intérieurs non naturels.

Les Xénoestrogènes sont partout dans votre environnement

En effet, l’alimentation issue de l’agriculture et de l’élevage dits conventionnels dont les cultures sont pulvérisées d’engrais chimiques, de pesticides et autres produits phytosanitaires ainsi que les produits et sous-produits d’origine animale provenant d’élevages traités systématiquement aux antibiotiques et nourris aux céréales OGM, elles-mêmes contaminés par ces mêmes substances pré-citées, vous expose au risque d’ingérer cette xénohormone. 

Il en est de même lorsque vous appliquez des crèmes ou du déodorant non labellisés écocert ou de qualité biologique : les molécules issues de la pétrochimie (les parabens pour les plus connus) traversent la barrière cutanée pour se répandre dans tout l’organisme et provoquer les effets que nous allons vous exposez plus loin. 

En ce qui concerne le plastique des contenants alimentaires comme les biberons, les boîtes à repas, les bouteille, etc… , les molécules présentes sur les parois migrent dans les aliments d’autant plus au contact de la chaleur. Vous les ingérez ainsi, sans même vous en rendre compte… 

Enfin, non seulement les composés chimiques des produits ménagers peuvent passer la barrière cutanée mais les vapeurs sont aussi inhalées. « Ça sent bon le propre » certes, mais à quel prix pour votre santé et celle de votre famille ?

Les xénoestrogènes synthétiques : des perturbateurs endocriniens redoutables sur le système reproducteur

Les perturbateurs endocriniens sont des molécules qui, comme leur nom l’indique, perturbent le fonctionnement hormonal. Il en existe plusieurs mais ceux qui nous intéressent dans cet article sont les xénoestrogènes.  L’apport d’œstrogènes amplifie les effets de ceux déjà présents naturellement dans l’organisme pouvant être responsables d’une malformation du système reproducteur in utero, d’une puberté précoce chez les jeunes filles, des risques de déclarer un cancer hormono-dépendant et chez les hommes, cela peut se traduire par une baisse de la fertilité avec une altération de la spermatogénèse. 

Contamination des eaux

Il y a quelques années, un rapport avait souligné que certains cours d’eau étaient contaminés par la présence d’œstrogènes provenant soit des produits phytosanitaires ou de la pilule contraceptive qui, pour information, est évacuée par les urines et ne peut être filtrée ni traitée par les stations d’épuration… Il en résultait que l’immense majorité des poissons devenait femelles. Une catastrophe écologique était annoncée…

Mais alors, comment faire ?

Malgré le ton alarmiste de cet article, je tiens à ce que vous preniez conscience que vous avez le pouvoir en tant que consommateurs et surtout en tant que personnes de faire bouger les choses. 

Vous pouvez mettre en place des petites stratégies au quotidien qui sont simples et pour certaines peu onéreuses. Vos efforts vont payer sur le court, le moyen et long terme. Votre santé vous dira merci, l’environnement aussi. 

Pour cela :

En choisissant de consommer « bio » et local, d’utiliser des produits cosmétiques ou ménagers « faits-maison » etc… non seulement vous limitez votre exposition aux xenoestrogènes mais vous envoyez également le message que vous refusez les molécules de synthèse dans votre environnement. Au delà de l’acte de individualiste, c’est un acte écocitoyen. 

L’État Français a pris la disposition il y a quelque temps d’interdire le bisphénol A pour tous les contenants alimentaires. Cependant, à l’heure où nous publions cet article, il semblerait que son remplaçant ne soit pas meilleur… Affaire à suivre…

La fabuleuse capacité du corps à s’auto-guerir

Le corps est une merveilleuse machine qui, lorsqu’on l’aide à maintenir son homéostasie (équilibre interne), est capable de bien de miracles. En adoptant les conseils pré-cités, en prenant soin de faire régulièrement (2 fois par an dans l’idéal) une « détox » menée et accompagnée par un naturopathe, vous vous donnez toutes les chances pour avoir une vie seine et sereine. 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.